Home

549881_10151415336992906_1194198617_n

Hola amigas! Depuis la dernière fois il s’est passé pas mal de choses ! Je vous raconte rapidement, ça bouge beaucoup en ce moment ! J’étais aussi bien remuée de vous avoir expliqué un peu mon cheminement avec mon identité sexuelle… Ça m’a fatigué psychiquement… Mais finalement je me suis bougée et j’ai décidé de me remettre au travail. C’était une bonne réaction parce que je crois que cela fait tout de même deux mois que je ne fais rien, depuis la grande nouvelle je me suis un peu laissée aller… Il faut dire qu’il y a de quoi être un peu retournée, mais j’ai bien réagi là, ces derniers jours.

D’abord vous racontez que je suis allé à l’exposition “Disgrâce” au Générateur il y a deux semaines. Je ne vous avais pas raconté, mais là-bas j’avais rencontré Diego Movilla, un artiste de Burgos que je connaissais pas et qui habite à Tours ! Comme quoi ! Après ma soirée là-bas ! Et on connaît du monde en commun ! Il montrait une pièce performative, « Dégommé (Benoît XVI) », où il attaque à la gomme un grand portrait du Pape, de circonstance au moment où celui-ci démissionne. On a bien discuté, notamment on a déliré sur les Vatileaks avec les histoires de réseaux gays du Vatican, et puis sur les Femen qu’on voit dans les news tous les jours en ce moment, avec un livre qui sort en France, mais qui se radicalisent aussi, sur le thème sextrémistes, « witch and bitch », « death to Berlusconi », etc. Sympa ce Diego. J’ai repensé à lui d’ailleurs ces derniers jours, avec l’histoire de Marcela Iacub et de Dominique Strauss-Kahn. La Iacub elle a voulu se raconter une histoire sadienne, croire qu’elle avait trouvé un grand notable vicieux et salopard tel que Sade en décrit dans Justine ou les infortunes de la vertu, et puis ensuite se voir en Juliette des prospérités du vice, à maltraiter son ancien pygmalion, et qui tente même d’approcher la question communudiste, mais finalement elle n’est pas au niveau et tombe dans le registre du magazine people avec la complicité de ses amis socio-démocrates… Franchement… Et tout additionné, vous trouvez pas que c’est quand même délirant en ce moment ? Dans la foulée du mariage pour tous ? Whauh… Avec Diego Movilla on rigolait d’ailleurs sur le mariage, on parlait de mariage de groupe, aussi parce qu’on avait tous les deux vu une application facebook qui s’appelle « bang with friends », que ça présage de sacrés trucs dans l’avenir. Ça pourrait être bien pour moi d’ailleurs, moi qui vais avoir un bébé… On pourrait organiser un groupe, dans un style à la communauté d’Oneida, ou à la Kaliflower… Et après, hop, aller tous à la mairie, ne serait-ce que pour tirer partie de la loi, quelques avantages fiscaux… Bref, ça nous a bien fait rire… Si vous êtes intéressé(e)s, envoyez-moi un message privé sur facebook !

Je suis rentrée pas tard ce soir-là, bien décidée à pas faire de rechute, je voulais pas que ça reparte comme à Tours… Même si j’aurai bien fait plus ample connaissance. En même temps j’ai bien fait, parce qu’en rentrant j’avais un mail qui m’invitait pour participer à une soirée camp/kitsch/trash, une Divine Night au Cinéma Nova à Bruxelles dans le contexte du festival OffScreen. Il n’y a pas de hasard ! Et en plus, deux jours plus tard il y a un workshop avec John Waters ! Mon rêve !

Bueno, du coup je me suis dit que si je dois faire un show, il faut que je pratique un peu avant, mais je pouvais pas être plus stimulée pour me remettre au travail, alors je me suis dit que je retournerai bien pratiquer le waacking/punking/posing/voguing avec l’association Waack & Pose. Il y avait justement une session open practice le lundi à Ménilmontant. Parfait pour moi.

Et le summum dans la suite de tout ça, c’est venu mercredi de la semaine dernière, quand je suis allée à la soirée burlesque Pretty Propaganda à la Manufacture dans le neuvième. C’était vraiment sympa, il y avait notamment un show de sploshing / food fight de Misungui de la Nui et Louise de Ville. Hilarant. Il y avait une super ambiance, je me suis vraiment bien amusée. Là j’ai revu Hélène, une vieille amie, on s’était pas vues depuis longtemps, on a bien discuté, et à un moment elle m’a branché pour une tournée au Japon ! Elle m’a dit qu’elle en revenait et qu’elle avait quelques plans, qu’ils lui demandaient de proposer des personnes, qu’elle pouvait suggérer mon nom ! Genial ! Mujer genial ! Le Japon, je n’y suis jamais allée ! Bref, Hélène m’a redonnée son mail et on doit discuter très bientôt de tout ça !

Voilà, ça bouge beaucoup ! Je me remets aussi aux ateliers, il faut que je sois bien dans le bain. Et puis faut que je vois mon médecin traitant, qu’il me prescrive du subutex, je peux pas continuer à la méthadone si je pars en voyage.

Publicités